Menu

Communiqué de presse relatif à la tension inter ethnique dans le nord-est.

Mardi 3 Septembre 2019

Bangui, 03 septembre (LQB). Nous, ressortissants de la région du Nord Est de la République Centrafricaine épris de paix, avons le profond regret, de porter à la connaissance des opinions nationale et internationale que depuis trois jours, des évènements douloureux bien planifiés, ont endeuillé la ville de Birao, causant de nombreux décès, des milliers de déplacés au sein de la population civile et créant ainsi de réelle tension inter ethnique dans la région.


Nous saisissons cette occasion pour présenter nos sincères condoléances à toutes les familles éprouvées. Que toute la population de la région du Nord Est reçoive nos compassions pendant cette période difficile.
Afin d’éviter l’embrasement de la Région qui risque d’être fatal pour le pays, Nous demandons à toute la population de ladite région d’observer le calme et la retenue. Car, des actions malveillantes et incontrôlées peuvent conduire au désastre sans précèdent. Quant aux différents groupes armés de la localité qui sont signataires de l’Accord Politique de Paix et de Réconciliation, nous leur demandons de respecter scrupuleusement les termes de cet accord en attendant l’avènement du DDRR qui ne saurait tarder.
Par ailleurs, la MINUSCA, le Gouvernement et les députés de la région doivent prendre d’ores et déjà toutes les dispositions nécessaires pour protéger les populations civiles et réunir sans délai, les deux sultanats pour des négociations de paix dans la région.
Toutefois, nous mettons en garde tous les différents groupes bien identifiés des ressortissants de la région, constitués à Bangui qui font des appels incendiaires de nettoyage ethnique en menant des campagnes de haine au sein de la population de la préfecture de VAKAGA. Car nous connaissons bien les noms des différents instigateurs qui ont tenu et continuent de tenir des réunions « dite réunion de sortie de crise» et dont les résultats ont accouché des pertes en vies humaines, des maisons incendiées et des familles endeuillées et déplacées. Les différents lieux, heures et dates sont enregistrés et le moment venu, nous allons les citer nommément pour des besoins d’enquêtes à la Cour Pénale Spéciale (CPS).
Nous demandons enfin à tous les habitants des préfectures de Bamingui Bangoran et de Vakaga, d’avoir de la sagesse et de ne pas se laisser entrainer par des positions et des intérêts égoïstes de certains de nos frères.

Fait à Bangui, le 03…/…09../…2019
 
COORDONNATEUR  PRINCIPAL
 
      M. MOUSSA KOURMA TATHILY
 
 
 

Rédaction LQB