Menu

DDR-R : le président Touadéra envisage de chasser le mafieux Touatena Samuel pour gestion escabreuse ...

Jeudi 5 Septembre 2019

Bangui, 05 septembre (LQB). Vous pouvez vous en doutez mais pas jusqu’à s’enivrer devant cette information qui parait plus ou moins banale.


Ah oui. Le président Touadéra un homme politique imprévisible, invincible et phénoménal ne cesse de surprendre plus d’un.
Des sources fiables font état de ce que depuis Singapour notre président serait informé des pratiques peu orthodoxes du sulfureux Touatena, coordonnateur du programme DDR-R qui fait la pluie et le beau temps à la tête de la coordination du programme DDR-R via sa façon  de détourner à la source les fonds destinés aux bénéficiaires. Suite à laquelle information le président Touadéra personnellement aurait instruit certains de ses plus proches pour compiler des données d’informations pouvant lui permettre de prendre des décisions qui s’imposent.
Entre autres, informations portées à l’attention du président Touadéra le tripatouillage des listes des démobilisés, détournement systématiquement des fonds alloués aux ex combattants officiellement déclarés à 300.000  (trois cent mille) FCFA. Mais contre toute attente, un forfait de 150.000 (Cent cinquante mille) FCFA aurait été versé aux ayant droit. Ce qui veut dire que si les mecs ont un effectif de mille ex combattants en moyenne, ils auront un montant 1.500 millions F.CFA à se le partager entre trois ou quatre personnalités.
Des consignes fermes auraient été données à certains agents doubles par le président Touadéra pour fournir les informations sur les endroits où mister Touatena Samuel aurait caché des véhicules et des maisons achetées sous prêtes noms.
D’après certaines indications, le présumé mafieux Touatena Samuel  en complicité avec le très gonflé Selesson Noël, ministre délégué au DDR-R, limogé le samedi 24 août passé, serait soupçonné de malversation financière dans les fonds alloués au programme DDR-R. Sic.
Question : le président Touadéra-a-t-il reçu de la pression venue du coté des partenaires financiers dudit programme ou est-il guidé simplement par l’esprit de bonne gouvernance ? Mystère !
En tout cas, c’est chaud. Le président, selon toute vraisemblance serait déterminé a arrêté l’hémorragie qui fait des vague au sein de l coordination du programme DDR-R entendez désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement.
Selon toute vraisemblance, le président Touadéra tient à la réussite du processus DDR-R en mettant hors sérail des déviants de la trombe du ministre délégué Selesson , un autre mafieux qui manquent de scrupule.
‘’Les mêmes causes produisent les mêmes effets’’, dit-on. Le ministre Gonda Cyriaque proche parent du président Bozizé s’était amusé à dilapider à guise les fonds mobiliser par les partenaires financiers du DDR alors. Mais, Bozizé ne s’était pas laisser faire. La suite tout le monde le sait. Aujourd’hui, c’est au tour de Selesson et son complice Touatena de faire la vacherie. Mais, les actes administratifs pris par le président Touadéra en dit long. Quitte aux concerné d’en prendre acte.
La question fondamentale est de savoir si le président Touadéra doit arrêter seulement au niveau de limogeage ? Attrapez nous au prochain numéro.


Malko Sétouan
 
 

Rédaction LQB