Menu

Et si le president Touadera s'inspirait de l'echec cuisant de son homologue croate Mme Kolinda ?

Jeudi 9 Janvier 2020

Bangui, 09 janvier [LQB]. Madame Kolinda Grabar-Kitarovic, présidente de la République croate de février 2015 à février 2020 a perdu son deuxième mandat en faveur de son challenger, Zoran Milanovic, le dimanche 05 janvier passé à la surprise de tout le monde. Ancien membre de l’Union démocrate croate, un parti du centre, madame Kitarovic née Kolinda Grabar, âgée de 51 ans, est une femme battante et réputée d’être le plus honnête de l’histoire de tous les présidents que la planète terre ait connue durant ce 21 ème siècle.


 Pour la petite histoire, cette maman de deux enfants a installé une habitude de gestion de la chose publique consistant à restituer les reliquats des fonds politiques qui lui sont alloués pour les missions d’Etat effectuées à l’extérieur de la Croatie. En juillet 2018 cette diplomate de formation a pris part activement à la coupe du monde de foot organisée en Russie. Durant tous les matches de son équipe nationale,  cette ancienne professeure de l’université George Washington s’était fondue parmi les supporters dans les stades où se jouaient ces matches  à son retour au pays le ministère des finances croate lui a présenté ses fonds politiques pour son séjour sportif en Russie. Fait rare, excepté ancien président feu David Dacko, qui restituait les reliquats de ses frais de mission.
Ajouté à cet acte de bonne gestion de la chose publique, la quinquagénaire s’est montrée beaucoup plus proche des populations démunies, qu’ aristocratique. Pour illustration  après la balkanisation, dans les années 2000 certaines régions ou villages qui sont inaccessibles et presque abandonnées par les prédécesseurs de cette femme. Mais durant son mandat la très charismatique Kolinda Grabar, s’est taillée une popularité respectable au niveau national qu’international via ses actes politiques appréciés à sa juste valeur.
Face à ces exploits politiques, nombre d’ observateurs de la vie publique de ce petit Etat nation l’ont donné gagnante pour les échéances dimanche passé dans leur pronostic. Les résultats  de l’élection présidentielle en disent le contraire.
Qui pouvait croire  qu’avec toutes ces qualités cette dame perdrait l’élection?
Les nostalgiques du pouvoir en place veulent vaille que vaille le président Touadéra, se positionne sur le starting-block pour un deuxième mandat, car selon eux le président Touadéra a fait des grands exploits politiques, et qu’à ce titre qu’il doit briguer un deuxième mandat. Il n’est pas interdit  aux gens de rêver.
Oui c’est vrai que Touadéra, a apporté quelques reformes à la politique nationale. Lesquelles reformes ont porté quelques fruits sur les plans politique, militaire, diplomatique, pour ne citer que ceux-ci, mais il n’en demeure pas moins que l’on déplore la nonchalance, le laxisme, et peu de volonté politique susceptible de mettre les pieds dans la fourmilière. Les raisons ? Seul le président en sa qualité de comptable pourra dire un jour au peuple.
Comparaison n’est pas raison. François Hollande ayant constaté qu’il avait un bilan mitigé de sa gestion craignant d’être humilié par les urnes et se voire pousser par la petite porte s’est résigné à ne pas postuler, en mai 2017. Mandela en a fait de même malgré sa belle prestation. Aujourd’hui l’histoire retient que ce grand homme politique de renommée internationale feu Nelson Mandela avait servi sa nation avec beaucoup d’abnégation de loyauté (…).
Inutile de vous dire que ce monsieur a subi toutes les pressions du monde venant de ses militants, ses parents et d’autres partenaires internationaux le poussant à poser sa candidature pour un deuxième mandat. Mais l’homme n’a pas cédé.
Aujourd’hui, les pro Touadéra assimilés aux militants de MCU, sont convaincus que leur leader gagnera les élections parce que il aurait un parcours politique brillant. Qu’à cela ne tienne! Nous pensons que l’expérience tirée des anciens présidents François Hollande et Nelson Mandela pourrait servir au patron de MCU. Mais si le compatriote Touadéra, veut croire à ses bénis oui oui et autres diseurs de bonne aventure , il est probable que le sort des anciens présidents comme Nicolas Sarkozy, madame  Kolinda, et autres lui sera réservé. Chose que nous ne souhaitons pas car, notre vœu le plus ardent est de voir son s’inscrire en gras dans l’histoire.
Qui vivra verra!
N’guéma Ngokpélé LandryUlrich
 

Rédaction LQB

Flux RSS