Menu

La MINUSCA en compagne de sensibilisation des femmes de la ville de Bangui sur leurs droits sociopolitiques.

Samedi 21 Mars 2020

Bangui, 21 mars (LQB). Dans le souci de faire connaître aux femmes leurs droits, la MINUSCA a organisé dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, des activités de mobilisation d’information sur les droits des femmes, à l’endroit des femmes de la ville de Bangui.



Ces activités ont démarré depuis la semaine dernière, et le cible étaient les femmes du 1er Arrondissement de la ville de Bangui. Ensuite le  10 c’était le tour des femmes du 5e arrondissement de la ville de Bangui. Et le 11 les cibles étaient les femmes des 2e et 6e Arrondissement de la ville de Bangui.

En effet, les leaders des femmes des trois arrondissements, susmentionnés ont été briefés sur le code électoral, l’accord politique l’implication de la femme dans le processus de paix, de prises de décision, et aussi la forte participation des femmes aux élections. Tels sont les messages, qui ont été communiqués aux leaders des femmes de ces trois  arrondissement de la ville de Bangui, par madame Pingama Modo Nadine, Conseillère à la Cour Constitutionnelle.

Selon madame Omisse Laure Stella, cette activité touchera les femmes de tous les arrondissements de la ville de Bangui, et ses environs.
Cette activité s’inscrit dans le cadre de la journée internationale de la femme, et nous allons continuer comme ça pour pouvoir toucher toutes les femmes des arrondissements de Bangui, y compris Bimbo et Bégoua.

Qu’est-ce que vous recherchez à travers cette activité ?

M.O.L.S : Cet atelier, principalement concerne les femmes leaders. Des femmes leaders auxquelles nous voulons passer des messages. Des messages d’éveil, des messages de mobilisation des femmes vis-à-vis du contexte de la femme dans notre pays.
Presse : Quels sont les conseils que vous avez à l’endroit des participants à cet atelier ?

M.O.L.S : Vous voyez dans cet atelier aujourd’hui nous aurons une intervention sur le code électoral, nous aurons sur les accords de paix, et nous aurons aussi une intervention sur l’implication de la femme dans le processus de retour à la paix à la justice etc… Nous voulons encourager les femmes à se lever à s’impliquer dans tous les processus, les processus de paix, les processus de prise de décision, comme nous sommes dans un processus électoral, dans le processus électoral à venir. Que les femmes se sentent engager, à s’impliquer, à s’intégrer afin que leurs voix puissent être entendues, parce que nous représentons 52% de la population, et dans la démocratie il faut que la voix de la majorité puisse être entendue.
Presse : Votre dernier mot ?

M.O.L.S : Ça va toujours à l’endroit des femmes, les femmes leaders ne croisons pas les bras. Nous sommes dans un contexte de conflit, et aussi un obstacle, mais ne baissons pas les bras c’est persévérance qui paye les
droits ça s’arrachent, les droits ça ne se donne pas.
Les participantes suspendues aux lèvres de l’exposant.

                                                               Cash-Cash
 
 

Rédaction LQB

Flux RSS