Menu

Le DG du service des renseignements du palais boudé par ses agents du terrain pour moralité douteuse ?

Mercredi 7 Août 2019

Bangui, 07 août LQB). Peu importe son nom mais l’homme aurait exagéré dans ses pratiques lugubres au point de mécontenter plus d’un.


Un service placé sous l’autorité suprême du chef de l’Etat, installé au sein même du Palais de la Renaissance avec une dénomination qui varie en fonction des humeurs des régimes se succédant fait des renseignements son cheval de bataille. Il dispose d’une direction générale sous laquelle œuvrent plusieurs services. Avec des agents sur le terrain tant à Bangui qu’en province; lesquels agents émargeant sur le budget du trésor public pour les uns et pour les autres sur les fonds spéciaux du palais de la Renaissance, collectent des informations à caractère sensible, les traitent et font diligence au président de la République, chef l’Etat. Sic.
Il se trouve que l’actuel occupant du fauteuil de directeur général serait le cousin de premier degré du président Touadéra.
Pour être honnête, le mec qui est un ancien policier admis à faire valoir ses droits à la retraite serait le fils ainé à la tante maternelle du président Touadéra. Africainement, c’est en signe de reconnaissance que son cousin germain le président Touadéra l’a bombardé comme le nouveau DG dudit service.
Sur le plan aptitude professionnelle des sources plus ou moins fiables laissent croire que le cousin du président serait un brave incompétent. Son coté fort serait sa fâcheuse manière de détourner les fonds alloués aux agents du terrain qui risquent leur vie pour cette noble profession visant à protéger la population à partir de bonnes informations mise à la disposition du président de la République. ‘’Qui détient l’information a le pouvoir’’, dit-on.
Imaginez un seul instant que vous privez votre personnel des avantages liés à leurs fonctions qu’adviendrait-il de sa motivation. N’est ce pas là une façon ou d’une ouvrir des brèche dans votre service ? Evidemment, cela ne peut qu’ouvrir un éventail des susceptibiltés pouvant déboucher à un résultat non loin de la corruption, de monnayage et de manipulations des informations ? Vrai ou faux !
Qui paye commande. On nous apprend que les fonds destinés aux agents du terrain font l’objet de détournement chemin faisant. Le DG de service de renseignement du palais pointé du doigt accusateurs comme étant le mis en cause de cette rocambolesque disparition des fonds  de ces agents du terrain. Cette pratique serait à l’origine de certaines frustrations voire de l’insubordination de certains agents qui ne comprennent pas pourquoi le président s’offusque à sanctionner la pratique peu orthodoxe de son incompétent cousin qui abuse de ce service très sensible.
Bon, peut-être que le cousin du président continue de considérer ses relations familiales avec cousin germain Touadéra qui de facto est devenu le patrimoine national du peuple centrafricain depuis le 30 mars 2016. Vis versa !Si cela s’avère, il est à regretter que l’on réduit l’autorité de l’Etat au niveau de cette considération.
De quoi à déduire aisément le pourquoi l’équation sécurité demeure depuis lors le serpent de mer sous le régime Touadéra. C’est cela la rupture made Touadéra. Sans coup férir, les agents du terrain et leur staff technique ne servent pas notre autorité suprême avec de bonnes mets, si ce ne sont que des informations orientées juste pour ramasser les miettes des services rendus au pays à leurs risques périls. Dans un Etat qui se respecte les canailles de la trombe du cousin Touadéra placé au service de renseignement sont poursuivables. Attrapez nous au prochain numéro pour certains détails accablants.
 
Malko Sétouan
 
 

Rédaction LQB