Menu

Le général Bienvenu Paterne NGUIMALE pris la main dans le sac

Mercredi 18 Novembre 2020

Bangui, 18 Novembre (LQB). Dans l’une de nos publications dans un passé récent, nous avions promis de porter à l’attention de notre public lecteur certaines preuves de pratiques peu catholiques du directeur général adjoint (DGA) en charge de l’Emigration-Immigration qui brille dans le trafic des documents sensibles de l’Etat pour son propre compte. Lesquelles pratiques font perdre au trésor public plusieurs millions de FCFA. Des enquêtes menées au sein de cette administration par notre rédaction nous ont permis de déceler un réseau des trafiquants desdits documents sensibles. A la tête duquel se trouve être malheureusement le DGA, le général de la police Bienvenu Paterne NGUIMALET.


Le général Bienvenu Paterne  NGUIMALE pris la main dans le sac
 
Une certaine pratique digne de faussaires du quartier est érigée en mode de gestion au sein de cette administration par ceux qui sont sensés même d’apporter des vraies réformes. Mais.
‘’Chose promise, chose due’’, dit une maxime populaire.
 
Le ci-devant directeur général adjoint en charge de l’Emigration-Immigration pris la main dans le sac encore une énième fois dans la délivrance des attestions de carte de séjour aux sujets étrangers courant ce mois-ci.
 
Cet officier général de la police nationale qui n’est pas à son premier d’essai délivre à tour de bras aux sujets étrangers des récépissés de visa et de carte de séjour en violation flagrante des textes en vigueur. D’après lesquels l’obtention de certains documents sensibles par un sujet étranger est conditionnée par une procédure et non par un quidam de la police soit-il.
 
Mais, contre toute attente, ceux qui sont censés authentifier lesdits documents sensibles s’érigent justement en falsificateurs. Ce qui pose de sérieux problèmes de contrôle des agents subalternes sur le terrain. Sinon, dès lors que les signatures de la hiérarchie sont apposées au bas desdits documents sécurisés, ils ne peuvent que laissez-passer son porteur. Histoire de feu qui sort dans l’eau.
 
Ceci étant, les documents sécurisés tels que les récépissés des cartes nationales d’identité, de séjour, de visa et bien d’autres sont du domaine du trésor public Donc, leur obtention est conditionnée par une présentation de quittance délivrée par une banque de la place pour visa de l’autorité dépositaire de l’Etat. Mais, ce que c’est ce qui se fait dans la réalité ? Mystère !
 
Ce document (facsimilé) délivré à un sujet chinois en dit long et témoigne à suffisance ce qui se passe réellement dans cette administration truffée des mafieux de pire espèce. On en parle chaque jour que Dieu fait dans nos colonnes. Mais, nos échos sont restés sans suite. A telle enseigne que nous doutons que ce réseau des mafieux bénéficierait de soutien quelque part dans les pavillons du palais de la Renaissance. Ou bien !
 
Attrapez nous au prochain numéro pour la même histoire.
Malko Sétouan
 
 
recepisse_3.jpg récépissé 3.jpg  (251.08 Ko)

Rédaction LQB

Flux RSS