Menu

Le panafricaniste en billet de banque, Harouna Douamba exige 200 millions de F.CFA à LEDGER PLAZA pour obtenir son silence.

Dimanche 30 Mai 2021

Bangui, 30 mai (LQB). Ah oui ! C’est bien dommage que notre pays se retrouve dans une croisée de chemin avec de telle brebis galeuse dans sa bergerie. Chose évitable si et seulement si nous avions des frontières bien sécurisées, une police et gendarmerie incorruptibles, un patriotisme avéré et bien d’autres attitudes responsables. Mais, hélas !


Bangui, 30 mai (LQB). Ah oui ! C’est bien dommage que notre pays se retrouve dans une croisée de chemin avec de telle brebis galeuse dans sa bergerie. Chose évitable si et seulement si nous avions des frontières bien sécurisées, une police et gendarmerie incorruptibles, un patriotisme avéré et bien d’autres attitudes responsables. Mais, hélas !

Le panafricaniste en billet de banque, Harouna Douamba exige 200 millions de F.CFA à LEDGER PLAZA pour obtenir son silence.

Un pays au ventre mou sur fond du sentiment de centraphobie où le Centrafricain n’aime pas son propre compatriote, déroulant ainsi le tapis rouge aux étrangers de pires espèces comme de la trombe du truculent Harouna fils de Douamba. Un mec qui ment comme il respire et qui par astuce utilise son cheval de Troie l’ong ANA (Aimons notre pays) pour extorquer des enveloppes des mains de nos autorités publiques et politiques. «A beau mentir vient de loin », dit-on.  
Sinon, à peine révéler, par notre rédaction, certaines pratiques plus ou moins mafieuses du sulfureux panafricaniste made Burkina-Faso, Harouna Douamba, les réactions fusent de toute parts : « Ce monsieur, vous le connaissez trop mal », « On aurait tout vu dans ce pays de merdre ! », « (…) Qu’est-ce que vous le voulez ?» C’est un régime des mafieux qui ne peut que faire le lit à cette espèce de dévergonder pour ne pas dire ramassé Douamba qui sort de nulles part», « Harouna Douamba est-il vraiment panafricaniste ou agent de renseignement ? Puisqu’il vu et connu de tous les policiers des services de la direction générale de la police. »  Patati et patata !

Voilà comment certains compatriotes chauvins commentent à froid nos révélations faites sur le plus controversé des panafricanistes que l’Afrique ait connu dans son parcours de lutte contre le colonialisme. En termes clairs, Harouna Douamba est une honte pour certaines couches sociales des Africains qui se veulent révolutionnaires et garants de tirer de l’ornière ses frères panafricains.
Ceci dit, les nations africaines ont du chemin à faire voire un avenir incertain avec la mentalité des vendus et corrompus du type d’Harouna Douamba qui roulent pour les billets de banque là où ça sent l’argent. Diantre !

Pour revenir à notre mouton, des informations dignes de foi font état de ce que l’homme à tout efficace, mister Harouna Douamba a tenté de contacter le PDG LEDGER PLAZA, monsieur ZEID AL ZARZOUR KHALIFA par un intermédiaire pour lui conseiller de verser 200 millions de francs CFA à lui Douamba afin qu’il observe une trêve dans la guerre que lui-même a lancé le bal des hostilités. Sic.

Certainement que certains se demandent pourquoi le pécheur en eau trouble Harouna Douamba cherche vaille que vaille à soutirer de l’argent (les 200 millions FCFA) entre les mains du PDG LEDGER PLAZA, monsieur ZEID AL ZARZOUR KHALIFA ? Ne vous prenez pas la tête inutilement. Comprenez aisément que non seulement, c’est le mode opératoire de Douamba Harouna en bon terroriste et arnaqueur politique, mais tout simplement parce que monsieur ZEID AL ZARZOUR KHALIFA qui jouit de deux casquettes, PDG de LEDGER PLAZA et DG du groupe LAAICO Centrafrique, avait sommé son ex locataire Harouna Douamba de lui verser ses 17 millions 433.134de FCFA de loyer impayé. Vous comprendrez pourquoi ?

Face à l’impossibilité de verser les frais de loyer du groupe LAAICO Centrafrique que le grand priseur de porcs et de singes interdits aux musulmans pratiquants, le maudit Harouna Douamba est rentré en colère noire contre le staff de LEDGER PLAZA et certaines de nos plus hautes autorités du pays. La suite, c'est ce qui apparaît comme du chantage.

Le moins qu’on puisse dire et regretter, c’est le fait que Douamba dans sa folie schizophrénique a éclabousser un certain nombre des autorités du régime de celui qu’il prétend soutenir contre la France, la MINUSCA et la communauté internationale. Entre autres, personnalités à qui il s’en prend via des diatribes les membres du gouvernement, les autorités politico-judiciaires pour ne citer que celles-ci, accusées de mèches avec le PDG LEDGER PLAZA GRATUITEMENT SANS EN AVOIR APPORTE LES PREUVES. Mais, il n’a jamais daigné présenter ses remerciements à son ex bienfaiteur ZEID AL ZARZOUR KHALIFA qui lui offrait à manger, à boire voire gratifiait des chambres onéreuses de l’hôtel LEDGER pour ses besoins libidinaux avec ses petites copines ramassées où on ne sait ? Bizarre !

Plus intrigant que cela puisse paraitre, pendant que Douamba Harouna fait la pluie et le beau temps au pays de nulles parts ailleurs, sa patrie (Burkina-Faso) le recherche activement pour ses activités subversives et escroquerie aggravée. Mais, les autorités de notre pays éprouvent des difficultés à conduire à la frontière ce personnage trouble. C’est quand même curieux !

Question : est-ce à dire que le quidam Haroun Douamba bénéficie d’un parapluie atomique au niveau politique, judiciaire et ou international ? Ou bien qui protège réellement Harouna Douamba ?

La réponse à cette question ne tardera pas à se savoir.

De coins de voiles sur les relations tumultueuses de Douamba Harouna avec le pouvoir en place en passant par ses liaisons dangereuses avec la ministre des affaires étrangères Sylvie Baipo-Temon et son boulot d’agent infiltré des milieux politico diplomatiques seront levés dans nos prochaines livraisons. Histoire de vous présenter Harouna Douamba, un avatar et le mec roule-t-il pour qui ?
 
Malko Sétouan


Flux RSS