Menu

Mairie de Bangui : Nakombo, s’envole au Congo Brazza pour escroquer la BEAC.

Jeudi 5 Septembre 2019

Bangui, 05 septembre (LQB). D’après, une source digne de foi, Emile Raymond Gros Nakombo, s’est envolé en compagnie de son chef de Projet et son Chargé de mission en destination de la Banque Africaine de Développement (BAD), pour soumettre une demande de financement d’un simulacre projet de réhabilitation du marché central de Bangui.


Alors, que des informations fiables, ont démontré A+B les détournements, dont Emile Raymond  Nakombo, s’est rendu coupable à la Mairie de Bangui. Depuis, sa prise de fonction en tant que Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Bangui, il n’a pas fait preuve de bonne gouvernance avec tout ce que la Mairie de Bangui a encaissé comme recette.
Cela dénote sa moralité douteuse, et son incapacité de gérer une institution publique soit-elle. D’ailleurs, il est à croire que sa nomination relevait de pure affinité politique, du fait que ce monsieur n’est pas éligible à gérer une institution de l’Etat, et même pas une structure privée. Après avoir conduit à la faillite la société CETAC, il devait faire l’objet d’une sanction selon le droit OHADA. Il s’agit d’interdiction pendant un laps de temps définit par le droit des affaires OHADA, de gérer une structure quelconque. Et comme la Centrafrique est caractérisé le non respect des textes, les dirigeants semblent faire à leurs têtes.
La question fondamentale est celle de savoir si Nakombo , pourra mieux gérer les fonds que la BAD, allouerait pour la réhabilitation de la Mairie de Bangui ?
‘’On connaît le maçon au pied de mur’’ dit-on. Rien qu’avec les recettes municipales Nakombo, s’est montré enfant prodige. Que fera t-il avec les milliards qu’il veut aller racketter auprès de la BAD, au nom de la RCA ?
Cela paraît comme un commencement d’exécution d’une escroquerie financière. Il n’a pas encore fini de rendre compte de sa gestion sombre des recettes municipales qu’il a encaissées depuis longtemps, il veut s’envoler pour aller escroquer la BAD.
Avec sa moralité douteuse, il aurait pressenti son prochain limogeage, et  pour  partir ne avec une fortune plus considérable Nakombo, se bat comme diable. Profitant du projet de réhabilitation du marché central de Bangui, qu’il utilise comme machination pour obtenir un fonds auprès de la BAD, pour partir avec.
Les autorités compétentes ont intérêt à doubler de la vigilance, pour stopper les délinquants en col blanc qui sont plus dangereux et plus criminels que les petits voleurs de motocyclette.
Ces derniers ne tardent pas être foulés dans la geôle, alors que les véritables ennemis et criminels du pays se promènent librement en toute impunité.
Malko Sétouan
 
 

Rédaction LQB