Menu

Quand l'oscar de l'excellence des managers africains du DG de la CNSS Kwongbo Guda inspire...

Lundi 12 Août 2019

Bangui, 11 août (LQB). Vous pouvez vous en douter mais pas jusqu’à s’enivrer devant ce qui se passe au pays de nulles part ailleurs. Un pays où les compétences ne sont pas valorisées comme il se devait. Si ce n’est du népotisme, clientélisme, l’affairisme, du clanisme et bien d’autres pratiques peu orthodoxes érigées en mode de bonne gouvernance depuis toujours.


Lesquelles pratiques nauséabondes pour un Etat qui aspire à un modèle de la démocratie participative, nous place à la traine des autres. Et, l’attribution de l'oscar de l'excellence en management au Directeur général de la CNSS Kwangbo Guda, relance le débat sur la problématique de la mise en valeur des compétences placardées par les princes qui nous gouvernent.
En effet, Le Directeur général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS), monsieur Richard Kwangbo Guda, nominé Oscars de l’excellence des managers africains lors du 28ème forum économique de l’Afrique gagnante est un compatriote qui a fait ses preuves par le passé dans certaines organisations communautaires et continentales. La somme de ses prestations en serait pour beaucoup sur son arrivée à la tête de la CNSS entendez Caisse nationale de la sécurité sociale.
Comme on pouvait s’y attendre, les résultats des prestations de ce compatriotes ont finalement payé via une organisation internationale qui a menées des investigations ayant abouti à ce qui apparait aujourd’hui comme de la vérité crue. Ah oui ! Cet oscar attribué à ce compatriote a coupé court les infos à caractère intox que distillaient certains malintentionnés de notre cité sur le DG de la CNSS mister Kwangbo Guda Richard, qui fait de son mieux pour redonner la lettre de noblesse à cette structure en état de déliquescence avancée dans un passé récent.
En effet, c’est au cours de la XXIIIe session ordinaire du CIMA (conseil international de managers africains), tenue à Paris, du 11 au 13 Juillet 2019, que l’évènement s’était déroulé. La Caisse nationale de la sécurité sociale a été  honorée à cette occasion parmi les sept (7) pays africains représentés pour l’Afrique centrale, quatre pays étaient primés : La République centrafricaine, le Gabon, le Congo Brazza et le Congo Démocratique (RDC). Cependant, pour le Niger.
Plusieurs critères étaient retenus pour élire les  lauréats, parmi  lesquels, l’excellence dans la gestion des entreprises.
Ainsi, depuis que la CNSS a cessé de marcher sur des béquilles avec la nomination de monsieur Richard Kwangbo Guda, à la tête d’une équipe dynamique, les choses apparemment vont sur les chapeaux de roues dans cette entreprise para étatique. On n’y parle plus d’arriérés, ni du côté du traitement des salariés, ni du bénéfice des sociétaires pour toutes les allocutions multiples.
Point n’est besoin de revenir sur l’état des lieux dressé par le patron de cette caisse l’emblématique Richard fils de Kwangbo Guda, lors d’une conférence de presse organisée le mercredi 24 Juillet dernier. Au cours de laquelle  l’orateur monsieur Kwangbo Guda Richard a dégainé son prix sous les regards ébahis de ses hôtes les professionnels des médias sous la pluie d’applaudissements de ses plus proches collaborateurs. Notons que l’orateur dans son speech a précisé, qu’il ne s’attendait pas  à cet évènement, qui a été une surprise pour lui et l’équipe qui l’a accompagné. Mais, toutefois, a-t-il renchéri, que c’est le fruit de travail d’une équipe dynamique, soutenue par le conseil d’administration et la tutelle.
Lors de cette rencontre avec les professionnels des médias, le Directeur général était entouré de Directeur de services et quelques autres responsables de cet office.
Pour la petite histoire, il s’avère que le Directeur général de la Caisse nationale de la sécurité sociale, monsieur Kwangbo Guda Richard est le deuxième compatriote qui a été honoré à cette dimension respectable après l’actuel ministre des Finances et du budget, Dondra Henri Marie lors de son passage au FAGACE. C’est dire que même si les compétences que regorgent notre pays ne valent rien aux yeux de nos gouvernants mais il n’en demeure pas moins que nous soulignons que celles-ci comptent ailleurs. C’est bien dommage que ce ne sont pas que les Lobayens qui développent de sentiments d’insociabilité.   Vrai ou faux !
De quoi demander aux autres compatriotes soient-ils responsables de quelconques institutions d’emboiter le pas au meilleur manager de l’année qu’est  Kwangbo Guda, car ailleurs, les bonnes gens nous observent. A bon entendeur, ! 
 
Mike Nzoh-Saayal / Landry Ulrich Nguéma Ngokpélé
 
 

Rédaction LQB