Menu

Qui du président Touadéra ou de la ministre des Affaires étrangères, Baïpo -Temon Sylvie a délivré illégalement du passeport diplomatique avec usurpation de titre à Baïkpo-Nouetou Martine ?

Lundi 26 Août 2019

Bangui, 26 août (LQB). En violation flagrante des dispositions statutaires de la convention de Vienne (l’Autriche) relative aux relations diplomatiques du 18 avril 1961, la signature de la ministre des Affaires étrangères, Baïpo-Temon Sylvie s’est retrouvée quand même sur le passeport diplomatique d’une usurpatrice nommée Baikpo-Nouetou Martine.


C'est la question de fond que l'on est tenté de se poser à l'annonce de cette nouvelle accablante. Laquelle nouvelle témoigne suffisance que Touadéra, n’a pas nommé des hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Les cas de fraude, de malversations financières dans plusieurs services publics, par les hauts-cadres, des ministres soient-ils, de Nakombo à la Mairie de Bangui, en actualité, celui de la ministre des affaires étrangères qui n’est pas du reste fait jaser commentaires. Oui ! L’on pourra dire qu’il n’est pas Dieu pour connaître la nature cachée de chaque individu à qui il fait confiance. Mais il y a quand même des critères à base desquels une nomination doit être fondée. Bref, c’est une question de pouvoir discrétionnaire. Bien, qu’il y ait le pouvoir discrétionnaire en faveur du chef de l’Etat, le peuple est le libre arbitre et son seul juge, à qui il aura de compte à rendre.
Demandez-nous de vous dire ce qui s’est réellement passé au ministère des affaires étrangères ?
C’est la délivrance illégale d’un passeport diplomatique n°D00007467, le 26 de mois de juin, à la dame Baikpo-Nouetou Martine, par la ministre Baipo-Temon. Son attachée de protocole, qui juridiquement selon les textes en vigueur n’a pas droit au passeport diplomatique. 
Selon l’analyse des faits, ce passeport lui est délivré illégalement en vue d’une mission en France. Le passeport étant émis le 26 Juin, et le Visas Schengen, d’un court séjour lui est accordé le 28 du même moi. C’est-à-dire, que seulement deux jours après la délivrance du passeport diplomatique. En outre, l’on peut comprendre, que la sujette, de nationalité centrafricaine, âgée de 63 ans, à qui la ministre a délivré le passeport diplomatique serait sa belle sœur, qui porte le nom de son mari ‘’Baikpo-Nouetou’’. C’est une preuve d’affinité de toute forme, que fait cette dame de la diplomatie centrafricaine. Elle préfère lui faciliter la tâche en piétinant les textes.
Toutefois, il ya de quoi à suspecter : Le fait pour cette Attachée de protocole d’obtenir un visa Schengen, à l’espace de deux jours, aussitôt après la délivrance dudit passeport diplomatique. Puisque c’est vraiment curieux, pour une fonctionnaire d’abandonner son poste pendant un an, si ce n’est pour des soins médicaux exigés par un médecin à base d’un certificat médical délivré par ledit médecin.
Seul le président de la République et la  ministre des Affaires étrangères devront s’expliquer à la justice de notre pays, du fait que le passeport diplomatique est un document qui n’est  délivré qu’à une catégorie d’individu bien entendu par les deux personnalités en charge. A suivre.

Malko Sétouan
 
 

Rédaction LQB