Menu

Qui succédera à Sarandji ?

Lundi 18 Février 2019

Bangui, 18 février (LQB). C’est la question que bon nombre de commentateurs de la vie politique de notre pays se posent depuis ces derniers temps après la fameuse signature de l’accord de Khartoum, le 06 du mois en cours, à Bangui.


Devant cette question aux allures d’un serpent de mer, il y a au moins trois tendances qui se dégagent : celle du maintien de l’impopulaire Sarandji alias SMS ainsi que celle du choix d’une personnalité qui pourrait être l’émanation des groupes rebelles ou  celle désignée par la communauté internationale au cas où Touadéra venait à imposer son poulain ou refuser de faire concession avec la partie d’en face.
Personnellement, la probabilité du maintien de SMS comme premier est minimisable, car SMS en temps normal constitut déjà un caillou dans le soulier de son petit frère président Touadéra. Et, ce n’est pas en ces temps si trop sensibles qu’il deviendrait l’homme de consensus. Par conséquent, le maintenir à la primature du truculent Sarandji serait assimilable au suicide politique.
Quant à la deuxième considération, il est fort probable que le président Touadéra peut s’intéresser à la personnalité qui sera le choix des groupes rebelle. Mais encore faut-il que la tête de celle-ci plait au président qui est censé ne pas dormir dans la même chambre avec un serpent venimeux. Et, donc, à ce niveau les rebelles ont intérêt a faire un choix judicieux pour une cohabitation propice et fructueuse aux fins d’éviter des tensions inutiles..
Au cas où les groupes rebelles feront un choix crapuleux et ou douloureux de leur représentant prédisposé à prendre le contrôle de la primature pour le restant du mandat ( 2 ans) de Touadéra, il pourrait être amener à prendre ses responsabilités à deux mains pour montrer qu’il a aussi des dents.
De toutes les manières, monsieur Touadéra jouit encore de toutes ses prérogatives du pouvoir régalien en sa qualité du président de la République, chef de l’Etat  sur les cartes en sa possession libre à lui de rabattre celle de son choix. Vrai ou faux !
Ah non ! Ne pensez pas que j’allais vous souffler quelques noms. Hein !
Nguéma-Ngokpélé Landry Ulrich
 
 

Rédaction LQB