Menu

Et si Bambari donnait raison au cardinal Nzapalainga ?  03/02/2019

Comme une poudrée trainée dans une basse cours. Ha oui ! Le cardinal Nzapalainga Dieudonné n’avait pas tort sur toutes les lignes en demandant à ses adeptes de consacrer la journée du samedi 1er décembre passé pour compatir aux familles endeuillées des évènements d’Alindao. Cet appel, rappelons-le, diversement apprécié par l’opinion nationale, avait été mal digéré par le pouvoir en place mais curieusement  continue de faire son petit bon homme de chemin. Même si les festivités du 1er décembre passé dans lesquelles le pouvoir avait dépensé des centaines des millions de francs CFA avait connu quelques exploits politiques mais il n’en demeure pas moins que l’on regrette les larmes aux parents de certains compatriotes continuent de couler.

A titre d’illustration, l’évènement dramatique de Bambari que nos gouvernants devraient éviter est venu assommer le moral à nos compatriotes de cette contrée qui ont  vécu des catastrophes inédits. Tout simplement parce qu’on veut maquiller la vérité de la crise de notre pays aux yeux de la communauté nationale et internationale.. Diantre !

 

Un Etat, c’est un Etat. Touadéra n’avait pas besoin de monnayer  la sécurité de ses citoyens qui lui ont donné un mandat politique, le 30 mars 2016. Il a toutes les cartes entre les mains, et au besoin, de la même manière qu’il a fait destituer son prétendu adversaire politique Meckassoua, président de l’Assemblée nationale, il peut utiliser ses alliés politiques d’alors de cette institution pour obtenir des moyens politiques aux fins de venir à bout des ennemis de notre République. Mais.
 

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les propos plus ou moins prophétiques du cardinal Dieudonné Nzapalainga ne visaient pas à saboter la noce organisée par le président Touadéra et son grand frère Simplice Mathieu Sarandji alias SMS. Mais tout simplement à appeler au respect de la mémoire de nos compatriotes tombés sous les coups des balles d’une part et d’autre part, à la vigilance aux fins de limiter aux dégâts. Alors que, si Touadéra était un clairvoyant il aurait compris la porté de ce message divin qui visait simplement à éviter qu’il va de mal en pis. En d’autres termes, des milliards dépensés pour ces différentes fêtes pouvaient servir à assister humanitairement certains orphelins, veuves et autres victimes de conflit armé. Vrai ou faux ! Inutile de penser que le prélat est contre votre pouvoir, car derrière toutes ces manœuvres politiques il y a l’intérêt national qu’il faut sauver. N’est-ce pas !

 

Nouveau commentaire :